Dans le Pertuis d’Antioche :

Le clône, un haut fond en plein milieu du pertuis, est un spot incontournable pour le gros maigre en été, mais on y trouve également des congres respectables.

Plateau du Lavardin, plateau de la roche du sud, et de la roche d’Amour, offrent les mêmes possibilités que le clône avec sur des spots plus petits avec de régulière chasses d’oiseaux dès le mois de mai à tous coefficients supérieurs à 80.

Plateau de Chanchardon, une immense étendue de graviers, roches, sables et débris coquilliers par des fonds de 12 à 30 m, qui borde la longue cassure de la fosse d’Antioche. En été, on y trouve dorades grises, bars, maquereaux, chinchards et orphies. En hiver c’est au tour du merlan, et on y rencontre toute l’année tacots, congres, raies et roussettes.

La zone des « grands fonds » ( 40 m) est dans le passage des cargos et impose donc la prudence mais offre toujours l’espoir d’une capture hors norme sur des spots très précis (tcarte-peche-2012ête de roche) et moins pêchés.

Plateau d’Antioche : est une zone extrêmement dangereuse en raison de déferlantes imprévisibles. Les nombreuses épaves sont là pour en témoigner.C'est une étendue de graviers, roches, sables, mais qui est balayé par un courant violent dès 60 de coefficient avec « quelques » bars en plus des espèces cités plus haut.

La pointe de Chassiron, est le prolongement  du plateau d'antioche, même viligence que ce dernier, à ne pratiquer que par une houle < à 1 m , avec un bateau approprié de faible tirant d’eau et bien motorisé entre les mains d’un skipper du coin. C’est cependant un très bon endroit pour les pêches du bar au leurre où l’on observe de nombreuses chasses de mouchetés.

Fort Boyard et île d’Aix, sont de bons coins pour le bar, le maigre et le congre et sont des zones idéales pour des journées conviviales dans un cadre magnifiques. On joint agréablement pêche et ballade.

 

Dans le Pertuis Breton :

La pointe des Baleines, présente les mêmes caractéristiques que la pointe de Chassiron, mais avec un plateau rocheux un peu plus accidenté.

La fosse de Chevarache (jusqu’à 55m), est une zone où l’on trouve des merlans en hiver, de congres toute l’année, de grises en été et de bars mouchetés dès le mois de mai. Attention, la zone est largement pratiquée par les professionnels, ce qui peu rendre la pêche au mouillage délicate.

Le Fier d’Ars, son prolongement direct le banc du Bûcheron et la fosse de Loix, sont des coins à bar réputés et abrités avec de nombreux parc à huîtres qui tiennent bien le poisson tout au long de l’année. Seule l’affluence estivale peut être un frein à la pratique de la pêche. Ces zones appartiennent aux lève-tôt / couche-tard .

Le pont de l’île de Ré, grâce à ces piles de soutien est un spot incontournable pour la pêche du maigre et il est très fréquenté. Le courant est puissant et l’ancrage réglementé en raison du trafic et des câbles qui parsèment le fond.

 

 

Informations supplémentaires