Une Journée avec Yannick Deslandes sur le Bar-au-Métre (par Christian Réveillac)

DSCN0113-r





En ce début décembre, le jour n'est pas encore levé et le thermométre affiche 0°.
Petite pellicule de glace sur les sièges, le temps est calme et Yannick nous prévoit une belle journée calme (Ouf....pour moi c'est important)
Moteur... 30 noeuds sur un mer d'huile, la sensation est très sympa et comme j'étais équipé comme un esquimau, pas de problème.
1 h 15 plus tard, loin, très loin, le jour s'est levé et le soleil commence à percer.
Chacun sa canne, plouf..1ére dérive...l'oeil sur le sondeur Yannick nous signale "détection décollée à 5 mètres du fond", et...boum, 2 touches et 2 bars sont remontés. Ils sont à la maille mais l'un d'entre-eux ne fait pas les 50 cm obligatoires pour Yannick (retour dans son élément pour ce poisson qui a bien supporté la remontée).


DSCN0103-r


On se replace, et 2éme... 3éme dérive, Boum sur ma canne avec un ferrage un peu timide mais le poisson est gentil, il est bien accroché. Quelques minutes d'efforts, un peu d'adrenaline et ouah...un joli bar de 4,900Kgs. Sourire de Yannick et grosse émotion de satisfaction pour moi.














DSCN0106-r

Aprés deux dérives infructueuses, on change de spot. Nouvelle dérive "Attention détection décollée entre 5 et 15 m", on se concentre et Boum, ma canne se prend encore un coup sec, ferrage toujours trop léger mais c'est accroché. Pendant que je remonte, j'entrevois  Yannick qui réalise le ferrage du Pro..et à la sortie 2 bars de
3 Kgs. Bon...content..mais mon shad est un peu abimé. Pas de problème Yannick à des réserves et il me remet un leurre tout neuf(sans mes lunettes j'en suis bien incapable).

Arrive la pause casse-croûte et même si nous ne voyons aucune côte à l'horizon, le soleil, la mer, quelques fous de Bassan et quelques guillemots nous font apprécier ce petit moment attendu pour regénérer nos forces.

On repart, nouveau spot et toujours la même technique éprouvée, dérive en fonction du vent, du courant, du sens de l'épave qui abrite notre convoîtise. Les poissons font déjà la sieste....Mais Yannick, lui, ne se laisse pas endormir. On repart sur un "petit spot". Encore Boum sur ma canne et là.....décroché....remarque gentille et sans contestation possible.."il faut ferrer sec et ample"...
"Remontez....", à l'appel  de notre guide, les leurres quittent l'eau et les cannes sont mises dans les supports. Moteur et un peu plus loin on recommence..Boum, ma canne joue encore et je ferre...aussi mal...mais c'est quand même pris. Joli Bar d'environ 3kgs.
DSCN0110-r

Une dernière dérive avant de rentrer car l'obscurité arrive vite en Décembre et nous avons un peu de route à faire.
Boum....ferrage un peu meilleur et le moulinet qui chante, le frein fait son oeuvre,  çà tire, c'est nettement plus sportif et je remonte doucement.
Pendant que je remonte, Boum pour Yannick qui semble avoir piqué un autre spécimen.
Au final, belle sortie de l'eau pour 2 lieus de plus de 5 Kgs chacun.2éme doublé de la journée.

Une petite derniére tellement on est content....j'ai le bras droit un peu tétanisé et je "gratte" le fond où de gros tacauds jouent avec le leurre ce qui a valu à certains un remontée de 40 métres pas trés bien supportée.
Il est temps maintenant de rentrer. Glisser à 30 noeuds au soleil couchant sur une mer aussi calme, quel plaisir...Enfin Chassiron, Antioche, les déferlantes, quel spectacle au passage.
Nous voici au port aprés une bien belle journée avec de beaux poissons, pour moi une fatigue certaine et encore une leçon à réviser (le ferrage des poissons par grand fond).













hj



Informations supplémentaires